SLOW PULP

SLOW PULP
Le premier album de Slow Pulp : Moveys, témoigne d’une évolution du groupe à la fois personnelle et musicale. Alors qu’ils enregistraient leur disque, les musiciens basés à Chicago ont traversé des défis de santé, des bouleversements personnels et une pandémie, tout en brisant les vieilles habitudes et en apprenant à devenir de meilleurs auteurs-compositeurs et amis. Pleine d'énergie bouillonnante et de catharsis émotionnelle, cette collection convaincante de 10 titres met en évidence l'ingéniosité et la résilience du groupe pour se réunir même à distance.

Les racines de Slow Pulp remontent à l'école primaire où Alexander Leeds (basse), Theodore Mathews (batterie) et Henry Stoehr (guitare) se sont rencontrés, puis ont joué ensemble dans différents groupes tout en grandissant à Madison, Wisconsin. Emily Massey (chant/guitare) a ensuite été invitée à rejoindre leur nouveau projet Slow Pulp, en 2017. "Je ne peux pas décrire notre niveau de proximité. Ayant vécu ensemble, tourné ensemble, travaillé ensemble et écrits ensemble, nous avons tellement appris les uns des autres ! », explique Massey.

Slow Pulp a commencé à travailler sur de nouvelles chansons au printemps 2019, immédiatement après la sortie de leur EP, Big Day, mais ont fini par abandonner ces premières ébauches. « Lorsque nous avons commencé à écrire ce disque, je ressentais tellement de fatigue et j'étais très malade et je ne savais pas ce que c'était. J'ai reçu un diagnostic de maladie de Lyme et d'une mononucléose chronique », explique Massey.

Lorsque le groupe a fait une tournée avec Alex G à l'automne, de nouvelles chansons ont commencé à prendre forme. Mais en mars, alors que le groupe terminait les chansons, les parents de Massey ont eu un grave accident de voiture la forçant à suspendre l'enregistrement et à Madison et à prendre soin d'eux. Une semaine plus tard, la pandémie de COVID-19 a frappé. "Je n'ai pas pu revenir à Chicago pendant un certain temps.  J’ai pensé : Comment allons-nous finir le disque loin les uns des autres ?" explique Massey.

Avec le mixage et la production dirigés par Stoehr, le groupe a finalement terminé le disque dans un monde post-COVID. "Heureusement, la plupart des instrumentaux étaient déjà écrits. Alex et Henry et moi avons pu tout faire séparément (…). Cela a nécessité beaucoup de FaceTime", explique Mathews.
Après une poignée de singles et d'EP, Moveys marque un tournant pour Slow Pulp qui dévellope un son plus réfléchi. Le single "Idaho", écrit sur la route lors d'une désorientation provoquée par la tournée qui a conduit Stoehr à confondre leur concert au Colorado College avec un autre dans un état entièrement différent, prend vie grâce aux guitares chatoyantes de Stoehr et à la puissance du chant de Massey. D'autres titres comme le shoegazy "Channel 2" présentent Leeds au chant tandis Molly Germer, collaboratrice d’Alex G, joue du violon sur le discret et délicat "Falling Apart".

Le nom de l’album « Moveys » est un mot multiforme pour Slow Pulp. C'est un mot inventé et un titre de la piste bonus de l'album. C'est une invitation à danser. C'est un clin d'œil à la nature cross-country du processus d'écriture de l'album, alors que les membres du groupe étaient éloignés, traversant des changements de vie majeurs.

Moveys le premier album de Slow Pulp sort le 9 octobre chez Winspear.
Premier single "Idaho".
US
Winspear

Catégorie

  • Indie
  • Disponibilités

    Pas de tournée prévue pour le moment

    Territoire

    France

    Agent

    Charly Lurat

    Roster